Allez, la principale nouveauté, c'est l'utilisation d'un nouveau composant optique dans l'ensemble...

Pour l'instant, on reste donc dans les mêmes objets, mais cette fois on travaille avec un réducteur de focale x0,5 de chez TS Optics. En gros, ça permet de diminuer le rapport d'ouverture du télescope (originellement à F/D = 5), on passe maintenant à 2,5 (à peu près ; on va dire 3). On gagne du champ (en gros, les objets sont plus petits), et surtout, de la lumière.

Les prises de vues de cette session sont réalisées globalement avec les paramètres suivants :

  • Toujours un binning 2x2
  • un temps de pause de 8 secondes
  • entre 80 et 100 prises stackées
  • un gain de 150 (au lieu de 500 à la session précédente !!)

Les résultats en image...

  • Première ligne : M31 et M110 sur la première photo, puis 2 fois M51, traitées de 2 manières différentes (1ère : traitement "trash" = sans retrait de gradient, 2e : avec retrait de gradient).
  • Deuxième ligne : M101, traitée de 2 manières différentes (1ère : traitement "trash" = sans retrait de gradient, 2e : avec retrait de gradient).
  • 3e ligne : NGC7331 traitée de 2 manières différentes (1ère : traitement "trash" = sans retrait de gradient, 2e : avec retrait de gradient).

En gros, même si l'augmentation de champ (ou plutôt la diminution de taille des objets) n'est pas flagrante au premier coup d'oeil, l'acquisition des images est vraiment plus rapide. Du coup, le stacking amène vraiment une diminution du bruit. C'est... bluffant !

Pourquoi j'ai mis 2 fois les mêmes photos traitées différemment... ? Parce que je trouve que pour chacune, le traitement "trash" fait ressortir plus de détails, mais me laisse un fond de ciel dégueux... l'autre me fait un ciel plus homogène et sympa, mais au détriment des détails sur le sujet. A vous de juger, donc...

Quelques choses ressortent quand même de cette première utilisation du réducteur de focale :

  1. l'apparition d'un vignettage, clairement visible sur les prises "trash" ; ça semble se gérer assez facilement avec le retrait de gradient, mais bon...
  2. Une sorte de "coma" pour les étoiles en périphérie. En même temps, je ne suis pas certain que ni ma mise au point ni ma mise en station n'aient été vraiment top cette nuit là... à surveille lors des prochaines sessions...

En tout cas maintenant, on va pouvoir se faire un vrai programme d'exploration... ^^