L’Open Source… un grand mot.

Dans l’inconscient collectif, ça veut dire quelque chose comme ça…

Rhaaa c’est gratos, y a rien à payer, je me jette dessus !!

Puis, une fois testé, c’est bien souvent…

Ouais, c’est nul, … ça ressemble à rien… c’est moche… j’y comprends que dalle… c’est nul…

Ou pas ! Quoi qu’il en soit, le terme open source signifie avant tout « source ouvert ».

En clair et décodé, le code source est ouvert, lisible par tout le monde.
Autrement dit, la personne qui développe ce type de logiciel vous donne le droit non restreint d’accéder au code qu’il a mis des heures, des mois, parfois des années à pondre, pour que vous ayez le loisir de le lire le comprendre, le critiquer, le modifier…

Et pas simplement en profiter comme un gamin égoïste et ingrat.

Bref, l’open source est une manne intellectuelle inestimable.

Mais là n’est pas le sujet.

Le sujet, c’est : « les logiciels open source dans le monde de l’astronomie amateur ».

Un premier exemple ? l’incroyable librairie JParsec (et en tant que développeur professionnel et astronome amateur, je pèse mes mots).

Pour le reste, stay tuned, et consultez cette rubrique régulièrement !